Le Ginkgo Biloba

  • Les extraits

  • Le Ginkgo biloba est un arbre pouvant atteindre 40 mètres de haut, aux feuilles vertes en forme d’éventails qui jaunissent en automne (jaune or), et dont les graines sont entourées d’un fruit charnu jaune.

    Le Ginkgo biloba a toujours fasciné les botanistes, à cause de son unicité et de son origine exceptionnellement ancienne.

    Il n’a aucune parenté avec une autre espèce végétale et est le seul représentant de son genre et de sa famille.

    Le Ginkgo biloba est considérée comme une espèce panchrinoque. C’est la plus ancienne famille d’arbres connue, puisqu’elle serait apparue il y a plus de 270 millions d’années. Elle existait déjà une quarantaine de millions d’années avant l’apparition des dinosaures.

    Il couvrait d’immenses étendues au Jurassique et a survécu à tous les cataclysmes géologiques et climatiques.

    Cet arbre est sacré en Asie, où il est vénéré pour son extraordinaire longévité. On le trouve dans l’enceinte des temples et palais, pour les protéger de la destruction. Certains des Ginkgo biloba présents actuellement en Chine ont plus de mille ans ! On le connaît sous les noms d’arbre sacré, d’arbre céleste et d’arbre aux 40 écus.

    Introduit en France au 17ème siècle, le Ginkgo biloba est cultivé dans les parcs en Europe et aux États-Unis. On ne le trouve plus à l’état sauvage que dans certaines forêts d’Extrême-Orient.

    Un exemple extrême de sa résistance est le fait qu’il fut l’une des rares espèces à ne pas avoir souffert de l’explosion de la bombe atomique d’Hiroshima. Un Ginkgo biloba situé à moins d’un kilomètre de l’épicentre a survécu, les études scientifiques réalisées par la suite ont prouvé sa résistance aux agents mutagènes.

    En savoir plus sur l’usage traditionnel du Ginkgo

    Ginkgo Biloba ©The Beljanski Foundation, Inc.

    Ginkgo Biloba ©The Beljanski Foundation, Inc.